Ah les promesses des socialistes, ces grands humanistes !!!

Publié le par HIRSCH

Le 26 août, vers 17 heures, surprise à la Bourse du travail occupée : le maire du troisième arrondissement s’y rend en visite, accompagné d’un secrétaire.

L’accueil a été chaleureux mais ferme de la part des occupants. Le maire et son accompagnateur ont posé surtout des questions au sujet des enfants de l’occupation. Ils ont dit que, lors d’une visite des services de la mairie, il n’y en avait que douze, sur les soixante annoncés. Sissoko, coordinateur de la CSP 75, a précisé que les enfants dans l’occupation sont quatre-vingts ; il a expliqué que s’ils n’étaient pas présents la plupart ce jour-là, c’est comme tous les jours, et que la raison en est simple : la mairie, malgré les nombreuses demandes déposées, n’a rien fait pour eux. Il serait irresponsable de les garder dans l’occupation sans une nourriture adéquate et suffisante, et en plus dans des conditions hygiéniques lamentables.

Nous rappelons ci-après les principales demandes adressées à la mairie par une délégation des occupants depuis plus de deux mois :

- désinfection des tous les locaux occupés ;

- assistance médicale généraliste ;

- intervention des services sociaux pour les enfants, les femmes, les personnes âgées ;

- des bons d’achat pour les couches, le lait et autres denrées de première nécessité ;

- des tentes à aménager dans la cour pour cesser d’être obligés de dormir sous la pluie…

 

Cette visite a finalement abouti à une promesse de désinfection des locaux dans les plus brefs délais. À ce jour, 10 septembre, les sans-papiers de la Bourse du travail attendent toujours. Aussi ont-ils décidé de procéder eux-mêmes à un « grand nettoyage » de tous les locaux occupés. Ce nettoyage sera effectué aujourd’hui même.

 

Et, pour conclusion de cet article, ils nous demandent de solliciter publiquement le maire socialiste du troisième d’intervenir auprès du maire socialiste de Paris pour que, dans le cadre de ses pouvoirs de maire, il donne suite à leurs demandes. Ils nous demandent aussi d’informer ces deux maires socialistes, élus de gauche, qu’ils souhaiteraient de leur part qu’ils interviennent auprès du ministère et de la préfecture en faveur de leurs régularisations.


source site Bourse occupée - CSP 75

Commenter cet article