La stratégie de la CGT : faire confiance à Hortefeux et attendre !!!

Publié le par HIRSCH

On attendait la troisième vague, une "déferlante" que disait la cgt.

En fait, le compte rendu d'une
réunion tenue très discrètement au

siège de la cgt, à Montreuil indique qu'il n'y en aura pas.
Alors que le lancement de cette déferlante était l'ordre du jour,
chacun appréciera comment la CGT a décidé de faire "marche
arrière toute".

Le mouvement des sans-papiers aura fait long feu à la CGT.
S.Kamel

--------------------------------------------------------
Objet: [rascas] Pas de déferlante pour le mouvement des sans papiers
de :      [Réseau d'Alerte & de Solidarité des Cégétistes Aux
SansPapiers]
---------------------------------------------------------


                  Réunion de
Travail

sur le dossier des Travailleurs sans papiers
                    du 20 Juin 2008


Relevé de décisions
de la réunion du
20 juin 2008



Participants :
UD CGT 75 : A.
LE LOARER, O. VILLERET, D. NIEL

UD CGT 77 : P. PETIT, F. VAN ROMPAEY
UD CGT 78 : E. PREVOST
UD CGT 91 : A. DUPONT, C. GOURMELIN
UD CGT 92 : D. RENARD
UD CGT 93 : L. PAGNIER, T. DUMEZ
UD CGT 94 : S. VINET
UD CGT 95 : P. LATTAUD
Bureau Confédéral : F. BLANCHE
Coordination Confédérale: B. MAITRE
Permanence : D. LE RESTE, M. RABHI
Confédération : V. BERTRAND


1. Mise en place d’un collectif de coordination de la lutte des salariés
sans papiers en Ile de France sous la responsabilité de l’URIF – CGT et du
Bureau Confédéral (F. BLANCHE), où seront présentes les Unions
Départementales CGT de la région IDF et quelques fédérations
professionnelles de la CGT, les plus impliquées dans ce conflit.

Ce collectif doit être relativement souple et en capacité de se réunir
autant que de besoin.

2. On ne déclenche pas la troisième vague « d’entreprises en grève », on
se donne du temps pour apprécier ce que fait réellement le gouvernement en
termes de régularisations.

=> La réunion prévue dimanche à Montreuil est annulée. Le choix est fait
d’examiner par département les
conditions de rencontres avec les salariés

sans papiers afin d’expliquer la stratégie de la CGT.

=> On
ne néglige aucune forme d’actions mais on recherche avant tout

l’efficacité.
Une attention particulière doit être portée aux salariés sans papiers
menacés de licenciement.

=> Nécessité d’améliorer la mutualisation des informations entre les
différentes organisations de la CGT
concernées.


3. Des comptes rendus rapides seront adressés aux orgas de la CGT après
chaque rencontre avec les
autorités publiques traitant du sujet susvisé.


Une note technique parviendra aux structures de la CGT lundi 23 juin 2008.

4. L’attention est attirée sur la communication CGT à délivrer aux
médias.

Dans la mesure où la lutte des salariés sans papiers en IDF implique
plusieurs organisations de la CGT, les décisions portant sur la stratégie
syndicale intéressant le plus grand nombre doivent être préalablement
débattues démocratiquement dans la CGT avant d’être annoncées sur la
place
publique.

5. La situation atypique que vit l’UD CGT de Paris par l’occupation d’une
partie de ses locaux engage la direction de la CGT et c’est bien à ce
niveau là
que des décisions doivent être prises.

Commenter cet article